Or et grenat?

Or et grenat propose les mélodies du chanteur Benoit Fournier, à la voix de basse profonde. Il signe des textes cinématographiques influencés par Georges Brassens et Jean Leloup. Le guitariste Guillaume Gilbert imagine des arrangements étoffés teintés des années 60. Les guitares du far west y côtoient une basse groovy et des percussions. Or et grenat brille comme l'or dans ses pièces entraînantes, alors que le grenat se fait sentir dans certaines chansons plus sombres et touchantes.

L’histoire

Vendredi 28 avril 2006, Pavillon du Parc Blanchard, Sherbrooke. Environ minuit. Le trio de jazz invité pour la soirée cocktail du Colloque de psychologie joue une musique endiablée. Les étudiants consomment des psychotropes de nature diverse. Pendant que les vessies attendent en file devant les toilettes, un étudiant en psychologie s’exclame devant les prouesses du guitariste.

- C’est malade! Tu joues plus vite des notes précises que moi qui jouerais n’importe quoi!

- Ah… euh… [L’humilité voile son visage] Ben, merci. Tu sais, la vitesse ou le nombre de notes, je pense que c’est pas ça qui est le plus important.

- Ah!

- Un solo de David Gilmour par exemple. Une note tenue au bon moment, des fois, c’est plus touchant.

- Tu donnes-tu des cours de guitare?

- Euh, ouais…

- Est-ce que je pourrais en suivre avec toi?

- Ouais…

- Ok, je t’appelle dans les prochains jours. C’est quoi ton numéro?

À ce moment-là de l’histoire, Guillaume doute fortement de la capacité d’un étudiant sous psychotropes de retenir un numéro de téléphone. Le samedi 17 juin 2006, Benoit arrive chez Guillaume pour un premier cours de guitare. De musique. D’art, de philosophie. Trois heures.

Au cours des années qui suivent, Guillaume et Benoit partagent la scène à quelques occasions. Benoit compose des pièces. Or et grenat retient l’attention de Guillaume et il propose une collaboration.

Mardi 14 octobre 2008, en après-midi. Benoit dépose sa thèse de doctorat sur le lien entre l’attachement adulte et la violence conjugale. Les hommes qui commettent des gestes violents présentent souvent une forte anxiété d’abandon. Le soir même, fort de ces conclusions, Benoit s’envole pour un séjour d’un an en Allemagne, où il perfectionnera son allemand et enseignera le français.

Les années passent.

Vendredi 13 novembre 2016. Benoit arrive à Sherbrooke. Il présente une première maquette d’Autopsie d’un échec amoureux à Guillaume. Quand il entend Un Feu, Guillaume blasphème. Benoit retourne à Inukjuak, sur la côte de la Baie d'Hudson. Il écrit et compose.

Mardi 6 juin 2017 au Groove Helmet Studio, dans une forêt près d’une rivière. Première journée d’enregistrement. Benoit rencontre Mathieu, le propriétaire du studio qui s’occupera de la prise de son et du mixage d’Autopsie d’un amour. Le batteur arrive peu de temps après. Jean-François, qui jouait avec Guillaume au sein du trio de jazz au Colloque de psychologie en avril 2006.

Dimanche 18 mars 2018, au Groove Helmet Studio, quelques heures après un ristretto et un peu avant midi. Benoit partage sa récente idée à Guillaume.

- Qu’est-ce que tu penses de ça, Or et grenat, comme nom d’entité musicale?

 
Capture d’écran 2018-04-12 à 13.24.28.png

Benoit Fournier

Musique (mélodies et progressions harmoniques), paroles, voix, guitare classique, clavier et gazou

Photo : Annie Fafard

 
18556445_1915921735334158_8695557567458298776_o.jpg

Guillaume Gilbert

Réalisation, musique (arrangements et progressions harmoniques), guitares (électrique, acoustique, classique), ukulélé, charengo, mandoline, wurlitzer, piano, claviers, percussions et voix

Photo : Daniel Côté

 
30741676_10160234398530331_2741382044834594816_n.jpg

Jean-François Montour

Batterie et percussions

 
air-analogue-black-and-white-237459.jpg

Mathieu Girard

Groove Helmet Studio. Prise de son rigoureuse, mixage créatif et ristretto